Managers, tâchez de garder vos employés motivés !


L’employé est le fondement de l’entreprise, le maillon fort mais parfois le plus faible. Des employés motivés et créatifs sont inestimables, et leur productivité est immense. En revanche, des employés stressés et démotivés sont inefficaces, inutiles voire même dérangeants.
Une entreprise saine et réussie repose sur des salariés motivés et impliqués, des exigences qui dépendent principalement de la volonté des managers à pouvoir instaurer des conditions favorables et incitatives pour leurs employés.
Dans son livre « Le Principe De Dilbert« , Scott Adams auteur et créateur de BD, confirme que la mission du manager consiste essentiellement à fournir aux employés des objectifs à atteindre mais aussi des ressources pour y parvenir.  En contrepartie, les employés cherchent en premier lieu à avoir des milieux de travail équitables, respectueux, sains et démocratiques, où leur contribution est valorisée. Ils cherchent un peu de souplesse dans leurs emplois du temps et aspirent à rentrer chez eux suffisamment tôt pour avoir une vie personnelle équilibrée et épanouissante.
Dans le même contexte Scott Adams affirme qu’un salarié motivé est forcément productif, chose qui se répercute positivement sur l’entreprise. Un manager pourvu d’un minimum de bon sens saura donc qu’il est primordial de maintenir une bonne ambiance de travail et de préserver la bonne humeur des employés.
Pour ce faire, sa tâche consistera essentiellement à débarrasser les employés des obstacles à leur travail et à leur fournir les ressources nécessaires pour atteindre leurs objectifs.

Alors si vous êtes managers et que vous aspirez à faire réussir au mieux votre entreprise, il vous serait utile de prendre en considération ses quelques points :

  • Assouplir les emplois du temps : Un employé qui arrive toujours 20 minutes en retard a certainement des raisons souvent convaincantes, alors au lieu de râler et de le réprimander il sera bien plus productif de convenir avec lui d’un arrangement pour assouplir son emploi du temps. Vous l’allégerez alors d’une source de stress, et il y a fort à parier que sa reconnaissance améliorera sa loyauté et sa motivation.
  • Éliminer les salariés dérangeants :  Dans la société rien ne gêne plus la productivité de bons salariés qu’un mauvais employé qui ne cesse d’entraver le travail des autres et de pourrir l’ambiance en toute impunité. En tant que manager, ne laissez pas passer ça et débarrassez-vous en le plus rapidement possible, même si ces compétences sont intéressantes.
  • Ayez confiance en vos employés : Il est inutile de passer votre temps à surveiller vos employés pour vérifier que le travail est fait, en revanche traitez les comme des gens dignes de confiance ainsi vous les engagez à se comporter de manière responsable et à travailler sérieusement.
    Alléger les procédures
    Des procédures trop strictes et artificielles à propos de tout et n’importe quoi facilitent certes l’encadrement mais entravent la productivité. Réduisez les procédures au minimum, quitte à laisser un peu de place à l’informel, pour permettre à l’employé de s’attaquer à la seule tâche utile pour vous : Travailler.
  • Accordez grande importance aux compétences, connaissances et la formation : Scott Adams met l’accent sur l’importance des formations et le transfert de compétences dans le cadre du travail. En effet chaque employé devrait apprendre une chose chaque jour. En tant que manager vous êtes appelés à appuyer les demandes de formations de vos employés même si elles sont un peu « hors sujet ». Vous pouvez également encourager le partage des connaissances entre vos employés. Ces formations et transfert de connaissances encourageront sans le moindre doute la créativité et la productivité de vos employés.
  • Couper court aux réunions : Les réunions interminables sont souvent source de perte de temps dans l’entreprise. Eviter alors d’organisez des réunions si ce n’est pas nécessaire. En revanche rappelez poliment mais fermement à vos employés qu’il y a un ordre du jour clair et précis à respecter et que les échéances sont fixes et ne peuvent pas être repoussées.
  • Ne soyez pas trop strict sur les détails : Un peu de souplesse ne fera pas de mal, et pourrait au contraire avoir des effets bénéfiques pour tout le monde. Laissez par exemple chacun s’habiller comme il veut, du moment que ça ne gêne pas son travail ni celui des autres. N’oubliez pas que les pauses sont essentielles et les congés aussi.

En somme, sachez que des travailleurs motivés et impliqués sont le plus souvent l’œuvre d’un bon gestionnaire à l’écoute de ses subordonnés.
L’entreprise parfaite n’est pas un miracle, l’employé parfait ne l’est pas aussi, c’est seulement une question de volonté, de confiance et de souplesse de la part des managers mais aussi et surtout du sérieux et de l’efficacité de la part des employés.
Chez Umalis Group, on a su prouver que l’entreprise parfaite est bel et bien réelle et existante. En effet c’est avec beaucoup de travail, de compréhension et de bonne volonté de la part du PDG du groupe, M. Christian Person qu’on est arrivé et seulement au bout de quelques années à instaurer des conditions favorables et optimales pour le travail, et ce non seulement au sein de la société mère en France mais aussi dans sa filiale en Tunisie.
De la confiance, de la souplesse, de la motivation, des encouragements étaient toujours au rendez-vous. Un manager disponible et toujours à l’écoute de ses employés, prêt pour les aider, les soutenir et à leur fournir toutes les conditions indispensables à leur évolution professionnelle. Chez Umalis les contributions de chacun sont toujours valorisées et les efforts généreusement récompensées.
Chez Umalis, on ne cesse jamais de progresser !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *